Partagez | 
 

 Hwang Chin Hae ♦ Be a sinner and sin strongly, but more strongly have faith and rejoice in Naïa

MessageSujet: Hwang Chin Hae ♦ Be a sinner and sin strongly, but more strongly have faith and rejoice in Naïa   Mar 12 Déc - 21:37
Hwang Chin Hae

Identité
NOM : Hwang PRÉNOM : Chin Hae ÂGE : 28 ans DATE D’ANNIVERSAIRE : 6 Octobre MÉTIER : Sans activité ÉTUDES : / ORIENTATION : Hétérosexuel NIVEAU : Golden Clouds GROUPE : Naïens SIGNES DISTINCTIFS : De longues cicatrices dans le dos causées par de l'automutilation SITUATION FAMILIALE : Fils unique de deux parents très riches et très bien portants

I. Que représente la tour pour vous ?
Le début et la fin de toute chose. La tour est notre vaisseau, notre salut, notre vie, le corps de notre Mère et sauveuse. Nous avons la chance inouïe de vivre en son sein parce que notre Mère nous en a jugé dignes, et ces miséreux souillent chaque jour son corps, prétendant qu'elle n'existe même pas. La tour est tout ce que nous possédons, et la moitié de ces crétins passe son temps à vouloir en sortir. Ne sont-ils pas bien ici, dans l'étreinte chaleureuse de notre Mère ? Je l'entends pourtant me parler, et me demander de lui faire des offrandes, mais ces simples d'esprit continuent de nier son existence. Elle n'aurait jamais dû accueillir ces impurs dans son corps, et c'est pourquoi elle m'a aujourd'hui choisi pour faire le ménage parmi les hérétiques.
II. Êtes-vous satisfait de l’étage auquel vous habitez ?
Pleinement satisfait. Sachant que je passe du temps dans les différents étages – pour flâner ou pour d'autres raisons obscures – il m'est facile de comparer les niveaux de vie. Il faut donc reconnaître que la vie en haut de la tour est plus qu'agréable. Tout vous tombe tout cuit dans le bec, tout est beau et luxueux, et vous ne vous marchez pas dessus comme c'est le cas dans les étages inférieurs. En bonus, je n'ai même pas besoin de travailler pour ça puisque mes parents font tous les efforts. La belle vie au Golden Clouds.
III. Que pensez-vous des rebelles ? (si vous en faîtes partie, racontez-nous votre première rencontre)
Une belle bande de crétins. Que pensent-ils accomplir en menant leur petite rébellion ? Ils se battent pour une sorte de justice que je ne comprends pas, quand on pense que seule notre Mère est apte à nous juger. Ils souhaitent une vie meilleure sans se donner les moyens de l'obtenir, ils pensent que Mère ne récompensera pas les âmes pures... Par leurs choix, ils se détournent du regard de notre Mère, et décident donc d'eux-mêmes de marcher dans l'ombre. Ils sont des proies faciles, trop souvent aveuglés par leur haine de l'autre et leur côté envieux qui les rend très prévisibles. Ils n'ont aucun respect pour personne, même pour les faibles ou ceux qui partagent les mêmes idéaux, et cela fait d'eux des êtres abjects à mes yeux. Notre Mère ne se montrera pas éternellement clémente avec eux, et moi non plus.
IV. En quoi croyez-vous ?
En notre Mère Naïa, comme tout le monde le devrait. Je ne l'avouerais pas à mes parents, ni à qui que ce soit d'autre, mais... la religion occupe une place primordiale et décisive dans mon existence. Notre Mère guide mes gestes et me dicte la marche à suivre. Je l'entends, je ressens ses messages. Elle me demande d'accomplir ces sacrifices en son nom. La vérité, c'est que je crois en notre Mère autant que notre Mère croit en moi. Elle a fait de moi son soldat, elle m'a choisi. Je me contente d'apporter son message, aussi funeste soit-il, et de délivrer ces âmes perdues et vides de sens. Elle a sauvé l'humanité, et nous devrions tous la vénérer en tant que telle. Je suis infiniment reconnaissant du sacrifice qu'elle a fait pour nous protéger tous, et je mettrai tout en œuvre pour réaliser les desseins de notre Mère à tous.
V. A votre avis, qu’est-ce qui se cache dans l’underground ?
Des réponses que nous n'avons pas besoin d'obtenir. Ils sont nombreux à vouloir découvrir tous les mystères de l'humanité, sans même réaliser qu'accepter notre Mère Toute-Puissante les libérerait de leur stupide enveloppe mortelle. Si ces réponses échappent encore et toujours au genre humain, c'est parce que nous – en tant qu'espèce - ne sommes pas encore dignes de les recevoir.
VI. Si vous en aviez la possibilité, voudriez-vous découvrir le monde extérieur ?
Non. Notre mère ne nous a pas placé ici pour que l'on essaye d'en sortir. Ils veulent tous aller voir dehors en espérant trouver monts et merveilles, alors que la vie est sans l'ombre d'un doute plus belle ici. Que pouvait-il y avoir de si fantastique dehors ? Des montagnes de nourriture ? Des autels à la gloire de Naïa ? Des prostituées gratuites ? Je ne souhaitais pas sortir de la tour, et je n'hésiterais pas à faire le nécessaire pour me débarrasser de ceux étant trop près d'y parvenir si tel était le souhait de Naïa.

Caractère
obsessionnel
cruel
instable

asocial
faux
insensible

il a des pulsions meurtrières et pense que c'est Naïa qui le pousse à commettre ces crimes + il déteste les aliments sucrés + il observe beaucoup avant d'agir + il a des réactions violentes quand on lui tient tête + il n'est pas touché par la douleur des autres + il a un goût prononcé pour le sadisme et la cruauté + il dépense l'argent de ses parents sans compter + il est autodidacte et a tout appris de la vie seul en lisant énormément + il se comporte comme un enfant pourri gâté + il n'a jamais suivi d'études + il a du mal à se comporter en société + il prétend être beaucoup plus normal qu'il ne l'est en réalité + les seules femmes avec lesquelles il a des relations sexuelles sont des prostituées + il est du genre stalker + il n'affiche pas ouvertement sa croyance en Naïa + il déteste les rebelles et ressent un profond mépris envers les classes inférieures + il écoute beaucoup de musique classique vestige d'une autre époque + il donnerait sa vie pour Naïa et pense qu'elle l'a choisi en tant qu'élu + il est sexiste et misogyne + il possède de grandes cicatrices dans le dos, marques d'automutilation + il ment souvent + il est imprévisible + il est impatient + il n'a pas l'habitude qu'on lui refuse quoi que ce soit + il est solitaire + il n'est pas très bavard + il se pense tout permis + il est pervers et a peu de considération pour les femmes + sa croyance passe avant tout... enfin en principe.
Histoire
Le moment tant redouté... Celui où je dois parler de moi... Ma vie semblait toute tracée, et je me destinais à un brillant avenir tout en haut de la hiérarchie, sans que quoi que ce soit ne vienne troubler ma tranquillité. Mais je m'étais trompé. Je m'étais tellement trompé...

Je suis né dans les hauts quartiers, et je serais considéré par tous comme un enfant né avec une cuillère en argent dans la bouche. Il fallait le reconnaître, c'était vrai. J'avais eu la chance de naître du bon côté, et notre Mère Naïa avait visiblement choisi de m'épargner des souffrances. Mon père était conseiller de l'oracle, et ma mère travaillait comme vendeuse dans une boutique de chaussures de luxe, donc autant dire que j'étais loin de savoir ce que signifiait le mot pauvreté.

Dès mon plus jeune âge, mes parents me laissèrent me comporter comme un véritable enfant roi. Je disais ce que je voulais, je faisais ce dont j'avais envie, et personne ne me reprenait jamais. J'ai donc été très capricieux pendant une longue partie de mon enfance. J'avais essayé de me faire des amis dehors, mais aucun enfant n'aimait jouer avec moi, et au contraire de mes parents, les autres gosses ne me passaient pas toutes mes crises.

La vie au Golden Clouds était belle mais... terriblement ennuyeuse, et j'avais fini par forcer la femme de ménage à me faire visiter les étages inférieurs quand mes parents n'étaient pas là. Certes, ils me passaient tout, mais je commençais à saisir qu'il existait certaines limites. J'avais donc utilisé ce stratagème pour aller voir ce qui se situait en-dessous de moi, et j'avais été fasciné. Surpris aussi par la pauvreté que j'avais pu y voir. Comment pouvait-on vivre dans de tels taudis ? Pire, je m'étais fait une amie – Sun Hee - dans les plus bas-étages, et... je me demandais pourquoi sa famille restait vivre au milieu de toute cette crasse. Pendant des mois, je suis redescendu dès que j'en avais l'occasion pour la retrouver. Nous jouions ensemble, nous nous amusions, et on oubliait chacun notre quotidien qui ne nous plaisait pas. Même si le mien était une rigolade à côté du sien. Elle vivait dans un milieu insalubre et se faisait régulièrement cogner par son père. Tout ça alors que nous n'avions même pas 10 ans...

Vers mes 10 ans, les choses changèrent brusquement. Sun Hee n'était pas à notre lieu de rendez-vous habituel. Je l'avais cherchée pendant un moment, sans succès. C'est ensuite que je l'avais entendue crier et accourir vers moi en appelant à l'aide... Mais c'était... trop tard. Il n'y avait rien à faire. Son père avait été le plus rapide, il l'avait empoignée, et frappée à plusieurs reprises avec ses poings, avant de la jeter sur le sol comme une poupée de chiffon et de lui asséner des coups de pied alors même que son petit corps ne bougeait déjà plus... Et... après ça, il était reparti, comme si de rien n'était. Il avait... massacré cette fille que j'aimais même si j'étais trop petit pour mettre un mot sur ce sentiment, et... il était reparti en sifflotant et en se frottant les mains... J'étais rentré chez moi, je m'étais enfermé dans ma chambre, et je n'avais plus parlé à personne pendant des mois.

Oui, pendant près d'un an, je me suis tu. Plus d'énergie, plus d'appétit, plus d'envie de communiquer avec qui que ce soit. Dès que je fermais les yeux, je la voyais courir vers moi, dès que le silence s'installait, j'entendais ses supplications... Elle me hantait. Je n'arrivais pas à oublier ce qu'elle avait subi, et je ressassais ce traumatisme, sans oser en parler à personne. Pendant des mois, je suis donc resté muet, attendant de me remettre de ce que j'avais vécu pour recommencer à parler.

Plus froid et plus sombre, j'ai ensuite décidé d'arrêter l'école. Je restais chez moi et je dévorais tous les livres qui passaient devant moi. Ça m'occupait l'esprit, ça m'évitait de repenser encore et toujours à ce moment horrible, et ça m'empêchait de côtoyer d'autres adultes terrifiants, ou pire, d'autres enfants potentiellement attachants...

J'ai donc passé mon adolescence comme ça, à éviter tout contact avec le monde extérieur, avant que notre Mère ne vienne se manifester. Je croyais en Naïa, même si je n'étais pas un fervent pratiquant. Mais les choses ont fini par changer.

Le jour de mon dix-huitième anniversaire, je me souviens de cette pulsion qui s'était emparée de moi. Sans même que je réalise ce qui se passait réellement, je transperçais la femme de ménage de la maison de 14 coups de couteau. J'en avais eu besoin. J'avais vomi sur le tapis ensanglanté, et – presque mécaniquement – j'avais nettoyé et je m'étais débarrassé du corps pour ne pas laisser la moindre trace. Dans le mois qui suivit, je remis ça à deux reprises avec le meurtre de personnes seules et faciles à atteindre. Leur douleur ne me fit ni chaud ni froid, et je me mis à sérieusement douter de mon humanité. Est-ce que j'étais un monstre ?

Je me dégoûtais. Pas parce que j'étais capable de tuer de la sorte, mais parce que ces meurtres ne m'avaient absolument pas chamboulé. Je me donnais envie de vomir. Je descendis de nombreux étages cette nuit-là... peut-être pour me prouver que j'avais un peu d'humanité, peut-être pour mettre ma vie en jeu... Je n'en sais vraiment plus rien. Et c'est là que tout a pris un sens. J'errais sans but dans les rues lorsque je suis tombé sur lui. Le père de la seule personne ayant compté dans ma vie. Il était ivre, il était une proie facile, et c'était comme si le destin me l'avait servi sur un plateau. Et à nouveau, cette pulsion, plus forte encore. A ce moment là, je l'ai su. C'était elle. C'était notre Mère qui m'offrait ce cadeau. C'était elle qui murmurait à mon oreille et qui me demandait d'accomplir sa parole. Je n'étais pas en mesure de comprendre ses paroles divines, mais mon corps comprenait son langage. Elle avait fait de moi le réceptacle de sa volonté divine, et je la remerciais de m'offrir sur un plateau cet être abject qui ne méritait qu'une punition définitive. Pendant des heures, je m'acharnai sur cet homme, puis sur son cadavre, le frappant avec tout ce que je trouvais jusqu'à ce qu'il soit littéralement démoli et en morceaux.

Ce meurtre m'apaisa, tout comme la prise de conscience qui l'accompagna. Notre mère était à mon écoute, et elle était là pour me guider.

Je mis à nouveau le nez dehors, et j'entamai à ce moment-là une nouvelle existence, beaucoup plus frivole en apparence, pour pouvoir servir notre Mère. La vie valait la peine d'être vécue, et je m'essayai alors à tout ce qu'il était possible de tester, de la drogue à l'alcool, en passant par les femmes. J'avais aussi déjà payé pour coucher avec un homme, mais ça n'avait pas été très concluant. La prostitution, c'était un métier de femmes, c'était évident.

S'en suivirent des années à naviguer entre les étages selon mon bon vouloir à la recherche de sacrifices à faire pour notre Mère, avec plus ou moins de souffrance et de torture à la clé. Chaque personne était unique, et chaque mort devait l'être également. Je ne faisais qu'exécuter la volonté de Naïa après tout, et la mort que je donnais à tous ces gens avait quelque-chose d'apaisant. Qu'ils reposent en paix dans un monde meilleur auprès de notre Mère.

Mais les choses ont changé quand je suis tombé sur elle... Hei Ran. Elle ressemblait étrangement à ma Sun Hee, et elle s'était ruée vers moi en cherchant de l'aide, poursuivie par son père... C'était... troublant, et ça me rappelait à ce moment d'impuissance de ma jeunesse. Sauf que je n'étais plus l'enfant faible d'autrefois. Après une seconde d'hésitation stupide, j'avais fait pour cette fille ce que je n'avais pas pu faire pour Sun Hee... Je l'avais mise en sécurité. Loin de ce père violent.

C'était étrange de devoir... prendre soin d'un être autre que moi. J'avais pris l'habitude d'être seul, et je n'étais pas spécialement doué pour m'occuper de quelqu'un. Mais, à la différence du reste de la Tour, elle ressemblait beaucoup à Sun Hee, et ce simple fait la rendait... spéciale. Elle... me touchait bizarrement. Plus troublant encore, elle était née l'année de la mort de Sun Hee, et je ne pouvais m'empêcher de voir en elle la réincarnation de ma Sun Hee. Notre mère avait-elle décidé de me récompenser de mes efforts ? Ou faisait-elle cela pour me tester ? La seule chose qui était sûr pour l'instant, c'était que je voulais que Hei Ran fasse partie de ma vie... Et elle ferait partie de ma vie. De gré ou de force.
In faith there is enough light for those who want to believe and enough shadows to blind those who don't.  
ft; Jung Joon Young
mingi


Coucou les gens ! Moi c'est GO, je suis très vieux et très con, et je ne pouvais pas passer à côté de ce forum après avoir ouvert de grands yeux émerveillés en lisant le contexte. Et comme ma coéquipière s'est enfin laissée séduire par un RPG sortant de l'ordinaire, il fallait qu'on débarque ici, donc nous voilààà.    

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hwang Chin Hae ♦ Be a sinner and sin strongly, but more strongly have faith and rejoice in Naïa   Mer 13 Déc - 8:53
WAAAAT
c’est quoi cette rapidité ?!
j’edit en rentrant chez moi mais j’en suis shook !


purée de purée de punaise de omg
ok laissez moi du temps pour me remettre
si j'avais cru voir un jour un naïen psychopate ... holy shit
c'est bien et perturbant à la fois
ily


all you have to do, is believe
©crack in time
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hwang Chin Hae ♦ Be a sinner and sin strongly, but more strongly have faith and rejoice in Naïa   Mer 13 Déc - 9:52
TU ES VALIDÉ !



Bienvenue chez les fous mon petit

Bowdel, j'étais pas prête... JJY quoi... Puis cette histoire ! On est super contente de voir que le forum et le contexte vous inspire.  Bref, j'ai hâte de voir ce que va devenir Chin Hae et si il se fera punir pour ses crimes mouahahahah. On notera que je me suis contrôlé par rapport à JJY. En espérant que tu te plairas parmi nous !

Ce qui se trouve à la gauche de ce petit texte c'est TA puce, la tienne, elle est unique et tu devras la mettre dans ton ID PASS  !

btw, tu a mis 25 ans dans ton profil et 28 ans dans ta fiche, il faut faire un choix



congrats, you did it

On est super ravies de valider ton chef d'oeuvre et on en peut plus d'attendre que tu sois opérationnel-le. Ton périple administratif touche bientôt à sa fin et franchement, je sais qu'il était temps. Deux trois formulaires à remplir et tu seras officiellement et définitivement des notres. Elle est pas belle la vie ? Yes. Alors ready steady ET GO. Le plus important, c'est de t'occuper de ton ID pass (que tu chéris déjà plus que ta propre vie, remember ?   ). Une fois que tu seras prêt-e à gagner tout l'argent du monde tu pourras aller faire des demandes un peu partout : logement, emploi, études, rps ... Des formulaires c'est pas ça qui nous manque. Et même que si tu as le courage, tu peux aussi te lancer dans une fiche de lien. Toute la panoplie sera alors remplie et BOOYAH on pourra enfin s'éclater en rp avec toi  
ET ENCORE BIENVENUE PARMI NOUS PETIT BISCUIT TOUT DOUX.




Ici se trouvera prochainement un petit texte constructif en anglais ou en français qui prendre tout juste la taille nécéssaire pour ne pas déformer mon code.

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hwang Chin Hae ♦ Be a sinner and sin strongly, but more strongly have faith and rejoice in Naïa   Mer 13 Déc - 18:23
Bienvenue par ici
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Hwang Chin Hae ♦ Be a sinner and sin strongly, but more strongly have faith and rejoice in Naïa   Mer 13 Déc - 21:11
Merci à touuuus ! Je suis fier de moi

Jae Hwa : Puni pour ses crimes ? Quels crimes ? Il ne fait qu'exaucer le souhait d'une puissance divine...

Désolé pour le coup du 25/28 ans, j'étais parti sur 25 en faisant mon profil avant de switcher pour 28 en écrivant ma fiche, et j'avais oublié d'éditer mon profil après. #pasfuté

Sinon, bravo à vous pour le forum, sincèrement, vous avez fait du super travail et ça donne vraiiiment envie de venir gaiement jouer un psychopathe s'amuser !
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Hwang Chin Hae ♦ Be a sinner and sin strongly, but more strongly have faith and rejoice in Naïa   
Revenir en haut Aller en bas
 
Hwang Chin Hae ♦ Be a sinner and sin strongly, but more strongly have faith and rejoice in Naïa
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
ivory tower :: ▬ one of us :: présentations :: validées-
Sauter vers: